Concernant les accidents de la vie subis à votre propre domicile ou sans tiers responsable :

Vous avez bien souvent souscrit un contrat d’assurance « garantie accident de la vie », dont vous avez oublié l’existence. La première chose à faire est de prendre attache avec votre assureur, afin de déclarer l’accident et déclencher la garantie souscrite.

Cependant, la plupart des contrats prévoient des garanties assez limitées et des seuils de prise en charge en fonction du taux de séquelles. La difficulté est que pour savoir si vous dépassez le taux de séquelles contractuellement souscrit, il faut recourir à une expertise médicale.

L’assureur va donc vous faire passer une « expertise amiable ». Dans ce cas, l’expert est payé par votre compagnie d’assurance, laquelle a intérêt à sous-estimer vos préjudices, de sorte qu’il ne dépasse pas le seuil de prise en charge prévu à votre contrat. Il y a donc un conflit d’intérêt flagrant.

La seule façon de faire évaluer en toute indépendance votre taux de séquelles, ainsi que vos autres postes de préjudices, est de recourir à une expertise médicale judiciaire qui s’imposera ensuite à l’assureur.

Accident de la vie courante

Pour ce faire, il est nécessaire de recourir à un Avocat maîtrisant de type de litige spécifique. Je vérifierai l’étendue exacte des garanties souscrites, j’obtiendrai d’une expertise judiciaire et je tenterai de négocier une indemnisation maximale avec votre assureur. Si la négociation n’est pas possible, je saisirais le tribunal civil compétent, afin de faire condamner votre assureur à vous indemniser dans les limites prévues à votre contrat.

Accident de la vie courante

Si l’accident de la vie courante a pour origine le fait d’un tiers, il faudra mettre en jeu la responsabilité civile de ce tiers qui, bien souvent la contestera.

Il existe plusieurs régimes spécifiques de responsabilité civile du fait d’un tiers ou des choses qu’il a sous sa garde, qui nécessitent des compétences pointues pour leur mise en œuvre. Le tiers est généralement assuré pour sa responsabilité civile, quelque soit l’endroit où se produisent les faits, ce qui vous garantit une indemnisation effective. De plus, il n’y a pas de limite contractuelle qui s’impose à la victime qui sera donc indemnisée intégralement.

Forte de mon expérience en ce domaine, je pourrai vous apporter une plus-value significative dans la conduite de ce type de procédure, qui se déroulera souvent en deux temps :

  • reconnaissance amiable ou judiciaire de la responsabilité civile du tiers et obtention d’une expertise médicale judiciaire, ainsi qu’une indemnité provisionnelle.
  • après expertise médicale, négociation avec l’assureur adverse concernant l’intégralité des préjudices subis, ou saisine du Tribunal pour faire condamner l’adversaire à vous indemniser intégralement.

Je considère chacun de mes clients, non pas comme un dossier, mais comme une personne avant tout. Chaque situation est unique et nécessite une écoute particulière. C’est la raison pour laquelle, le temps du rendez-vous est un moment d’échange privilégié

Prendre rendez-vous

Etant rompue à cette matière depuis longtemps, je serai à même de vous conseiller habilement dans ce type de procédure.